SeLoger intègre la carte scolaire à ses annonces


Par Aurélie Tachot | le mardi 11 septembre 2018 | Portails de petites annonces
SeLoger intègre la carte scolaire à ses annonces

Pour beaucoup de foyers, la sectorisation scolaire est un critère déterminant dans le choix du futur logement. SeLoger l’a bien compris : en cette période de rentrée, le portail intègre la carte scolaire à ses annonces de biens. Une fonctionnalité pour l’instant disponible dans 17 villes.

En 2017, SeLoger se donnait l’objectif d’accompagner les Français à chacun de leurs mouvements de vie, choisis ou subis. Le portail d’annonces poursuit aujourd’hui cette ambition en intégrant, à ses annonces, la carte scolaire. Désormais, les internautes en quête d’un logement peuvent donc prendre connaissance des supermarchés et des métros les plus proches du bien qu’ils convoitent, mais aussi – et c’est nouveau – des écoles d’affectation de chaque bien repéré. ʺUn critère qui peut faire la différence lorsque les internautes hésitent entre deux produitsʺ, souligne Alexandre Studer, chef de produits BtoC chez SeLoger. Dans la rubrique « Ecoles rattachées », les internautes peuvent donc voir les établissements sectorisés relatifs au bien consulté, en l’occurrence les crèches, écoles maternelle et primaire, collèges et lycées, qui sont tous géolocalisés sur une carte. La prochaine étape sera-t-elle de pouvoir consulter les taux de réussite de chaque établissement ? La réponse est non. ʺNous estimons que ce n’est pas notre rôle de dire aux internautes que telle école est mieux pour leurs enfants que telle autreʺ, précise-t-il.

Un « effet cartable » dans l’immobilier

Pour l’instant, cette fonctionnalité n’est disponible que pour 17 villes en France, dont Paris, Lyon, Brest, Rennes, Orléans, Nice, Marseille… SeLoger devrait toutefois l’étendre à d’autres villes ces prochains mois. Avec cette fonctionnalité, le portail d’annonces répond à une véritable attente des foyers. L’intérêt pour les biens situés près des écoles est bel et bien réel : en 2015, une étude de MeilleursAgents parlait d’un « effet cartable » et concluait que les établissements les plus réputés faisaient gonfler les prix des biens immobiliers de 5 à 15 %. En attendant d’étendre la carte scolaire à d’autres villes, d’autres projets devraient occuper les équipes de SeLoger pour la rentrée. ʺNotre objectif reste de faciliter la recherche immobilière des Français. Pour y parvenir, nous allons continuer à explorer les lieux de vie, les quartiers, étudier le type de voisinage... Nous souhaitons allez plus loin dans la restitution de ces informations et passer d’une logique informative à celle d’accompagnementʺ, confie Alexandre Studer.

Transférer cet article à un ami