Ouestfrance-Immo géolocalise ses locations


Par Gaëlle Fillion | le mercredi 15 juillet 2015 | Portails de petites annonces
Ouestfrance-Immo géolocalise ses locations

Le site immobilier du groupe Ouest France, très présent sur les régions Bretagne, Pays de la Loire et Basse Normandie, a convaincu ses clients agents immobiliers de communiquer sur l’adresse exacte de leurs biens en location, de sorte à proposer aux internautes une (vraie) géolocalisation des annonces sur une carte. Une grande première.

Chez les portails immobiliers, la géolocalisation est un vieux serpent de mer : tout le monde comprend que l’enjeu est immense mais personne n’ose vraiment se lancer. Le risque : bousculer les agents qui refusent historiquement de partager l’adresse de leurs biens. Le compromis a consisté jusque-là à géolocaliser très vaguement les biens à vendre sur une carte. Ouestfrance-Immo a de son côté pris le parti d’aborder le problème par le prisme de la location, moins sensible. Gros chantier néanmoins, puisqu’il a d’abord fallu travailler avec les éditeurs de logiciels pour s’assurer que les adresses soient techniquement récupérables via les passerelles. Puis convaincre les agents immobiliers eux-mêmes.

Première étape avant de s’attaquer à la transaction ?

"Nous avons été voir un à un tous nos clients qui diffusent plus de 50 biens en location. Nous leur avons expliqué les enjeux de la mobilité, montré nos maquettes, etc. Nous avons constaté qu’il était trop tôt pour la transaction, mais la géolocalisation est time-to-market pour la location" explique Arantxa Manterola, DG de Ouestfrance-Immo. Depuis début juin, les résultats de recherche de la rubrique location de Ouestfrance-immo apparaissent par défaut sur une carte – à la manière de AirBnB, avec la mention explicite de l’adresse des biens. "Aujourd’hui, 70 % de nos biens en location sont géolocalisés avec l’adresse complète" indique Arantxa Manterola. Le site laisse toutefois la possibilité aux agents qui le souhaitent de ne pas renseigner le numéro de rue – ou de désactiver complètement la géolocalisation pour les plus réfractaires.

Assurer l’après P5

Cette innovation intervient dans une année de mutation pour Ouestfrance-Immo. Jusqu’à la fin de l’année, la régie de Ouest France, Precom, avait l’exclusivité de la commercialisation du fameux pack d’annonces Puissance 3 – Le Bon Coin, Logic-Immo et Top Annonces – sur les 13 départements couverts par le quotidien régional, auquel se greffe en plus Ouestfrance-Immo et le City guide "Ma Ville". Comme pour Puissance 3 dans le reste de la France, ce pack régional Puissance 5 disparaîtra fin 2015, conformément aux accords conclus entre Le Bon Coin et Spir. "Sur la globalité des annonces, 50 % de notre CA était issu de cette offre P5, ce qui correspond à 30 % de notre marge" explique Arantxa Manterola. Pour faire face à cette mutation de marché, Ouestfrance-Immo, qui revendique 960 000 visiteurs uniques par mois, a diversifié sa palette de services, en misant sur le big data : évaluation en ligne, études de marché, emailing ciblés, événementiel… A suivre. 

Transférer cet article à un ami