Ouestfrance-immo fait un pas de plus vers la géolocalisation


Par Morgan Robert | le jeudi 15 mars 2018 | Portails de petites annonces
Ouestfrance-immo fait un pas de plus vers la géolocalisation

Après avoir expérimenté, pendant trois ans, le principe de la géolocalisation sur ses annonces de location, Ouestfrance-immo.com vient d’étendre ce service à la vente. A ceci près qu’il s’agira, le plus souvent, d’une géolocalisation à l’échelle du quartier pour les grandes villes et dans un rayon de 1 kilomètre pour les zones rurales.

Les années passent mais la question de la géolocalisation des annonces immobilières demeure un point sensible aux yeux des professionnels. Cette fonctionnalité étant très attendue des internautes, les acteurs de l’immobilier franchissent cependant progressivement le Rubicon. Le portail Ouestfrance-immo a ainsi testé, pendant trois ans, la géolocalisation de ses annonces à la location – une majorité étant proposées à l’adresse – avant de généraliser, il y a quelques jours, le principe à toutes ses publications.

« Les enquêtes menées pendant ces trois années de test ont confirmé l’intérêt des internautes pour la recherche cartographique », explique Antoine Leroux, responsable acquisition de trafic au sein du portail du groupe Ouest-France. « Géolocaliser les locations a permis 34 % de contacts qualifiés supplémentaires, et nos clients demandaient de plus en plus à ce que cette prestation soit étendue à la vente. » C’est désormais chose faite pour Ouestfrance-immo, qui espère ainsi conserver son leadership dans le Grand Ouest, avec 200 000 annonces en ligne pour 3 millions de connexions mensuelles.

Une géolocalisation encore relative

Seul bémol : alors que 70 % des annonces de location de Ouestfrance-immo sont géolocalisées à l’adresse, la précision est bien moindre sur la vente. Si certaines offres sont exactement pointées, la plupart des annonces sont simplement accompagnées d’une cartographie permettant de les localiser à l’échelle d’un quartier ou dans un rayon de respectivement 500 et 1 000 mètres pour les zones urbaines et rurales. « Si elles n’ont pas de mal à donner les adresses de leurs mandats exclusifs, les agences, lorsqu’elles sont en concurrence, ont plus de mal à fournir cette précision », reconnaît Antoine Leroux.

Pour gagner en précision, le portail a toutefois découpé 50 grandes communes de l’Ouest en 441 quartiers à même de situer chaque bien de la manière la plus pertinente. Les annonces à la vente se sont, par ailleurs, enrichies de fonctionnalités autrefois réservées à la location comme la visualisation des logements disponibles autour d’un point précis en fonction d’un temps de trajet donné. Ouestfrance-immo a également enrichi ses critères de recherche –jardin, dressing…– et propose de vérifier la proximité de points d’intérêts comme certains commences ou écoles.

« Des contacts plus efficaces »

Reste désormais à convaincre agents et notaires que plus la géolocalisation est précise, plus le bien partira vite… « C’est le travail de nos commerciaux, qui dialoguent constamment avec les professionnels de l’intérêt de cette option. Aujourd'hui, une grande partie d’entre eux est convaincue de la qualité de cette information, qui permet des contacts plus efficaces et un vrai gain de temps. » En bref, les mentalités évoluent, reste à changer les habitudes…

Transférer cet article à un ami