OMMI : le portail de location qui veut faire gagner du temps aux bailleurs parisiens


Par Gaëlle Fillion | le lundi 18 mai 2015 | Portails de petites annonces
OMMI : le portail de location qui veut faire gagner du temps aux bailleurs parisiens

Ommi, c’est immo en verlan. C’est aussi un site crée l’an dernier, qui s’est lancé le défi de changer l’expérience entre locataire et bailleur. Au carrefour entre portail et site communautaire, il propose aux particuliers et aux agences de publier gratuitement leurs annonces, puis d’accéder aux dossiers que les candidats ont eux-mêmes constitués sur la plateforme.

Modèle freemium

D’un côté, le bailleur passe sa vie à collecter des papiers, à répondre à des appels et à faire des visites de candidats dont il ignore tout. De l’autre, les locataires parisiens sont prêts à endurer les pires expériences pour décrocher un logement. C’est en substance le constat qui a poussé 3 entrepreneurs à créer Ommi.com l’an dernier. Si le site a plutôt été pensé dans une perspective BtoC, il tient également à se positionner comme un allié pour les agences. "Avec la Loi Duflot, pour le même temps passé sur des dossiers de location, les honoraires des agents ont baissé. Nous sommes des spécialistes de la mise en contact ; nous optimisons leur activité" résume Dov Haddad, co-fondateur. Une fois son offre en ligne, le bailleur organise les candidatures reçues en fonction de ses préférences et de la qualité des dossiers. Il peut ainsi cibler en amont les candidats qu’il va retenir pour une visite. Une approche qui prend tout son sens dans les zones où le marché de la location est en forte tension. A ce jour, le site travaille avec une centaine d’agences basées à Paris et en proche banlieue.

Dossier personnalisé

Côté candidat, l’internaute crée son profil sur un serveur sécurisé puis télécharge les pièces requises. L’application lui permet en outre, grâce à la caméra de son ordinateur, d’intégrer une vidéo de présentation. En option, le site se propose de prendre en charge la vérification des dossiers, soit à la demande des candidats, soit des bailleurs. "Nous vérifions la véracité du contenu sur la base de techniques développées avec un expert-comptable. Le dossier bénéficie ainsi d’un label "vérifié" : cela génère de la confiance" explique Dov Haddad. Contrairement à BePrems, également positionné sur le créneau du dossier locataire, Ommi se distingue par sa dimension communautaire. "Nous restons avant tout un portail" ajoute le co-fondateur. 

200 000 visiteurs uniques

A ce jour, le site revendique 6000 annonces en ligne. "Nous nous sommes fait connaître sur les réseaux sociaux auprès d’une communauté d’early adopters parisiens, grâce à la technique de l’active listening"  explique Ommi. Il s’agit par exemple de repérer spontanément les conversations relatives à des recherches immobilières sur Twitter. Une méthode plutôt efficace puisqu’Ommi rassemblerait entre 180 000 et 200 000 visiteurs uniques par mois. "Une annonce génère entre 15 et 30 dossiers en moyenne" assure Dov Haddad. Reste à savoir si les annonces publiées par des professionnels suscitent autant d’enthousiasme que celles des particuliers, sur un marché parisien qui commence à se détendre. 

Transférer cet article à un ami