"Metropolam est une place de marché dédiée à l’immobilier BtoB", Marc Mascarell, Metropolam


Par Aurélie Tachot | le lundi 02 mars 2015 | Portails de petites annonces
"Metropolam est une place de marché dédiée à l’immobilier BtoB", Marc Mascarell, Metropolam

Les professionnels de l’immobilier BtoB ont enfin leur lieu de rencontre ! Appelée Metropolam, la plateforme rapproche les vendeurs et les investisseurs sans aucun intermédiaire. Lancé au printemps dernier, le site a déjà séduit le promoteur Nexity. Et s’apprête à se déployer à l’international, comme l’explique Marc Mascarell, son fondateur.

A quels besoins répond Metropolam ?

Metropolam est une place de marché dédiée à l’immobilier BtoB que j’ai lancée il y a un an et qui promet de faciliter le rapprochement entre les acheteurs et les vendeurs de biens. Elle est exclusivement dédiée aux professionnels, en l’occurrence les promoteurs, les fonds d’investissement, les investisseurs institutionnels, les sociétés civiles de placements immobiliers… Concrètement, elle promet de mettre en relation directe les vendeurs, qui peuvent publier leurs annonces sur le site pour présenter leurs actifs immobiliers, et les acquéreurs. Elle constitue ainsi un service complémentaire aux agences immobilières.

Comment la plateforme fonctionne-t-elle ?

Contrairement aux sites d’annonces, où les acheteurs potentiels doivent systématiquement laisser leurs coordonnées pour entrer en relation avec les vendeurs, Metropolam propose une approche directe, sans aucun intermédiaire entre les deux parties. Les acheteurs peuvent donc gratuitement et sans aucune étape entrer en relation avec les vendeurs, suite à la consultation d’un bien, par exemple. Pour pouvoir diffuser leurs annonces pendant deux mois, les vendeurs doivent payer 150 euros hors taxes. Le tarif est ensuite dégressif en fonction du nombre d’annonces publiées. Lorsqu’une transaction aboutit, des frais de réussite sont également reversés au site.

Le site a également une forte dimension durable…

Oui ! Etant moi-même sensible aux enjeux durables, j’ai décidé de donner une dimension particulière à la plateforme. J’ai créé un algorithme qui soumet chaque bien immobilier diffusé à un indice de durabilité sur trois dimensions : environnementale, économique et sociale. Lorsqu’ils souhaitent diffuser une annonce sur le site, les vendeurs sont ainsi soumis à un questionnaire permettant de qualifier leur bien, de manière indicative, sur plusieurs segments : consommation d’énergie primaire, optimisation des charges de construction et d’utilisation, qualité de la desserte et de l’accès, équipements collectifs et mixité.

Quelles sont vos ambitions sur le marché ?

Aujourd’hui, la plateforme référence une centaine d’actifs dans le neuf et l’ancien : immeubles (parfois en lots), commerces, locaux d’activité d’entreprises, bureaux, logements, hôtels, résidences avec services, terrains…, essentiellement axés sur les régions Ile-de-France et Rhône-Alpes. La plateforme, qui est le fruit du travail d’une dizaine d’indépendants, devrait toutefois prendre une dimension nationale et internationale, ces prochains mois. Aussitôt que le site sera traduit en anglais, je me pencherai sur sa commercialisation en Europe du Nord, en Amérique du Nord et en Asie. Une levée de fonds pourrait me permettre d’accélérer ce projet. 

 

Transférer cet article à un ami