"Le bouillonnement digital annonce des changements !"


Par Aurélie Tachot | le mercredi 23 mai 2018 | Portails de petites annonces
"Le bouillonnement digital annonce des changements !"

N’en déplaise aux footballeurs : le secteur de l’immobilier a, lui aussi, son mercato ! Suite au rachat d’A Vendre A Louer par Leboncoin en octobre, Stéphane Anfosso, son ancien directeur général, a rejoint les équipes du Figaro. Désormais directeur général adjoint immobilier de Figaro Classifieds, il va s’atteler à remettre la marque au cœur de tous les sites. Entretien.

Pourquoi avez-vous rejoint les équipes du Figaro ?

J’ai toujours admiré la manière dont le groupe Figaro avait réussi à grandir, tout en développant de nombreux pans de diversification. Il connaît aujourd’hui une belle réussite. Alors que le marché de l’immobilier s’est polarisé et que de grands mouvements – auxquels j’ai d’ailleurs participé – sont en cours, je pense donc que le groupe Figaro a une carte à jouer. Il a plus d’atouts que ce que l’on imagine. C’est une marque référente dans l’immobilier, au travers de ses trois activités : le généraliste, le neuf et le haut de gamme, qui est notre activité leader sur le segment de l’immobilier.

Comme A Vendre A Louer, la stratégie du Figaro est tournée vers le digital…

Le groupe Figaro a effectivement su investir dans la technologie. L’acquisition de CCM Benchmark en 2015 a été un moment important : il a permis de faire un bond dans une utilisation industrielle de la data. A l’immobilier, le groupe a su intégrer et développer des solutions innovantes dans la data et la 3D, notamment 3D Immo, Homebyme… Je suis convaincu du rôle majeur de la technologie dans nos métiers et assez excité par le terrain digital actuel, qui est très riche ! Nous aimons ce bouillonnement digital, qui peut annoncer de grands changements et, à n’en pas douter, nous y contribuerons !

Quelles sont vos missions au Figaro ?

Je suis en charge du pilotage de l’activité classifieds dans le secteur de l’immobilier, aux côtés de Thibaut Gemignani, qui est directeur général de Figaro Classifieds. Ma mission est donc de mettre en œuvre la nouvelle stratégie digitale du groupe sur les trois activités que j’ai citées, autour de la marque Figaro. Mes activités couvriront trois facettes : le commercial, le marketing et la technique. Aujourd’hui, il est encore trop tôt pour dévoiler les projets du groupe. Quoiqu’il en soit, ils seront liés à l’amélioration de l’audience et de l’expérience utilisateur.

En quoi votre expérience chez A Vendre A Louer va vous aider à relever ces défis ?

Au cours de cette expérience, j’ai appris à jouer sur les actifs existants – à l’époque ceux du groupe Solocal – et à en créer de nouveaux. Cette approche va m’aider à réorganiser l’entreprise pour aller plus vite. Je vais capitaliser sur cette connaissance pour faire davantage d’itérations mais aussi mobiliser le savoir-faire et les talents du groupe... Les enjeux sont importants : un duel entre deux acteurs s’est construit sur le marché. Reste à savoir qui va prendre le leadership ! Dans l’univers de la recherche immobilière, le groupe Figaro souhaite toutefois aller au-delà de ce débat.

Cette volonté « d’aller plus vite » passera-t-elle par des acquisitions ?

Encore une fois, je ne peux pas dévoiler les futurs projets du groupe. Mais le Figaro est toujours resté à l’écoute des opportunités, dans tous les compartiments de marché ! 

Transférer cet article à un ami