Cherchemonnid réussit son passage au payant


Par Morgan Robert | le mercredi 06 juin 2018 | Portails de petites annonces
Cherchemonnid réussit son passage au payant

Le portail ChercheMonNid, spécialiste de la recherche immobilière inversée, est passé, voici 15 mois, du tout gratuit au freemium. Une transition vécue sans encombre, au point que la start-up songe désormais à s’exporter à l’étranger…

S’il est souvent risqué pour une start-up de migrer de la gratuité au payant, l’exemple de ChercheMonNid prouve que lorsque le service est solide, le succès demeure au rendez-vous. Passé au freemium le 1er février 2017, le site web,, qui permet aux particuliers en quête d’un bien de poster une annonce ensuite partagée auprès de nombreux professionnels, en a même profité pour consolider sa croissance. « Le plus important était de faire comprendre aux professionnels que notre proposition resterait financièrement intéressante et toujours aussi pourvoyeuse de clientèle », explique Antoine Huvé. Un pari réussi selon le fondateur. « 2500 comptes professionnels sont ouverts sur ChercheMonNid, c’est un chiffre en hausse de 10 % par mois. Plus de 25 000 professionnels ont par ailleurs déjà répondu à une annonce parue sur notre site. »

Ce succès, ChercheMonNid le doit à plusieurs raisons. « Notre formule est à la fois attractive pour les particuliers en quête de biens et pour les professionnels, confirme Antoine Huvé. Les premiers, en détaillant leurs critères de recherche sur notre site, peuvent en effet récupérer rapidement des propositions adaptées à leurs besoins. Quant aux professionnels, ils ont accès à des contacts très qualifiés. Ils bénéficient par ailleurs d’un tableau de bord recensant pêle-mêle leurs activités ou encore l’ensemble des recherches enregistrées sur leur secteur. Certains se servent même de notre outil comme d’un argument commercial permettant de récupérer de nombreux mandats. » Les tarifs du service ? Gratuit jusqu’à trois contacts par mois, puis 45 euros par mois pour de la location, 55 euros pour de la transaction et 75 euros pour un service mixte. Chaque abonnement étant sans engagement.

Une nouvelle tarification et des projets à l’étranger

Fort de l’expérience emmagasinée tous ces derniers mois, ChercheMonNid souhaite accélérer son développement, lequel va tout d’abord passer par une tarification en sensible évolution. Si le montant des abonnements ne va pas varier – même si ces derniers deviennent tacitement reconductibles – la phase d’essai, en revanche, évolue dès le 1er juin. « Au lieu de proposer trois clients gratuits par mois, nous passons à une période d’essai de cinq clients avant un passage définitif au payant. A ce stade, les professionnels pourront opter soit pour nos abonnements, soit pour une formule à l’unité, dont le montant sera sans doute de 5 euros par contact. » Depuis quelques mois, la start-up a, par ailleurs, mis en place une offre à 39 euros à destination des commerciaux souhaitant s’inscrire indépendamment de leur agence.

Autre projet : la relance, sur M6, de la campagne de communication télévisée « Spartacus » qui avait, l’an dernier, accompagné le passage au freemium. Enfin, après avoir levé 600 000 euros puis 1,2 million d’euros respectivement en 2016 et 2017, ChercheMonNid pourrait opérer une troisième levée de fonds d’ici la fin de l’année. De quoi s’ouvrir à d’autres pays. « Nous avons reçu beaucoup de propositions nous incitant à exporter notre activité et nous avançons dans cette direction », conclut le fondateur. 

Transférer cet article à un ami