"30% de nos annonces viennent de professionnels", K. Goudiaby, Appartager.com


Par Gaëlle Fillion | le mercredi 22 octobre 2014 | Portails de petites annonces
"30% de nos annonces viennent de professionnels", K. Goudiaby, Appartager.com

Appartager – Easyroommate chez nos voisins – est une plateforme d’annonces de colocations qui met en relation ceux qui offrent et ceux qui recherchent une chambre. Filiale du groupe W3, qui possède aussi Vivastreet, Appartager est présent dans 30 pays et emploie 35 salariés. Puissant outre-manche, le site compte reprendre en main le marché français. Le point avec Karim Goudiaby, CEO de W3.

Avez-vous une offre pour les professionnels ?

Appartager est principalement un site pour les particuliers. Nous avons développé une offre commune aux propriétaires bailleurs et aux agences qui peuvent publier manuellement jusqu'à 10 annonces. Nous avons aussi un compte spécifique pour gérer jusqu'à 50 annonces. Au-delà, nous proposons un flux ; nous sommes compatibles avec la majorité des logiciels immobiliers. Le prix est différent en fonction des besoins mais reste inférieur à 200 € par an. Sur les 350 000 annonces qui passent par notre site français tous les ans, 30 % proviennent de professionnels. En réalité, ce chiffre est sans doute supérieur car de nombreux colocataires s’inscrivent pour proposer une chambre dans un appartement qui est in fine géré par une agence.

Quel est votre modèle économique ?

Jusqu’à présent, il est gratuit de déposer une annonce sur Appartager. Les internautes paient ensuite un abonnement de 5 jours à 1 an, dont le prix dépend du profil. Les locataires qui recherchent une chambre optent généralement des plans courts : environ 40 euros pour 1 mois à Paris par exemple. Ce modèle est simple mais nous allons prochainement le faire évoluer. Nous voulons élargir notre offre et améliorer le retour sur investissement. On se rend compte que notre modèle économique aujourd’hui ne répond plus vraiment aux attentes de nos utilisateurs. Nous travaillons actuellement avec un groupe pilote d’agents immobiliers à Lille pour mieux comprendre leurs besoins – comme par exemple les aider à constituer les dossiers de colocation en ligne.

Face à de nouveaux concurrents comme WeRoom, quels sont vos atouts?

Nous avons l’avantage d’avoir la place de marché la plus importante en France en matière de colocation et avons un temps d'avance en termes de notoriété et de liquidité. Nous avons aussi une expérience internationale, un service client ouvert 7 jours sur 7, toutes nos annonces sont modérées, etc. Nous allons toutefois écouter davantage nos consommateurs, renforcer notre image de marque, communiquer sur la colocation. L’arrivée de la concurrence en France nous montre que ce n’est plus seulement un phénomène anglo-saxon.

Des nouveautés prévues en termes d’ergonomie ?

Nous n’avons pas pris conscience assez tôt de l’importance de l’interface utilisateurs sur Appartager. La nouvelle version du site sera mise à disposition de manière progressive. Toutes les deux semaines il y aura des changements. Nous avons aussi de réelles ambitions sur mobile, qui correspond aujourd’hui à 35-40 % de notre trafic.

 

Transférer cet article à un ami