Annonces immobilières : 5 conseils pour sortir du lot


Par Clara Phan | le mardi 27 novembre 2018 | Portails de petites annonces
Annonces immobilières : 5 conseils pour sortir du lot

Qu’importe la qualité du bien qu’elles valorisent, les annonces immobilières sont rapidement noyées au sein des portails d’annonces. Pourtant, attirer l’œil d’un futur client se joue à quelques détails simples. Tour d’horizon des réflexes à adopter pour rédiger une annonce qui capte l’attention de l’internaute.

Choisir un titre ciblé

Pour William Vieillard, Sales Director d’ImmoJeune, le titre de l’annonce doit indiquer la cible à laquelle le bien se destine. « Par exemple, il ne faut pas hésiter à préciser dès le titre qu’un bien avec plusieurs chambres est idéal pour une colocation », explique-t-il. Le titre idéal est la synthèse des atouts qui démarquent le bien (terrasse, vue, piscine…), sa cible (étudiant, famille nombreuse…) et sa localisation (centre-ville, banlieue résidentielle…).

Géolocaliser précisément le bien

Les agents immobiliers y sont souvent réticents… Et pourtant, « renseigner l’adresse exacte d’un bien augmente la visibilité d’une annonce de 45 % », illustre Jean-Briac Lorcy, directeur de marque de SeLoger. « Le temps qui sépare le domicile du lieu de travail et des commerces étant le critère phare pour les futurs acquéreurs, il est essentiel de mentionner les transports à proximité du bien et d’indiquer la distance et le temps que l’on met pour s’y rendre », selon William Vieillard.

Donner un effet « wow »

Les photos professionnelles garantissent une belle lumière, une bonne prise de vue et sont donc davantage consultées lorsqu’elles sont mises en ligne au sein d’une annonce. En termes de quantité, il n’y a pas de chiffre idéal. SeLoger constate toutefois qu’en dessous de 4 photos, «  les annonces génèrent moins de clics », selon Jean-Briac Lorcy. Réaliser sa propre vidéo marque aussi les esprits. De préférence filmée en plan séquence, elle constitue une bonne synthèse de l’annonce. De même, enrichir une annonce d’une visite virtuelle ou d’un lien vers une visite programmée en direct fait la différence.

Décrire rigoureusement le bien

Une annonce bien rédigée est une annonce exhaustive ! « Un ascenseur et une exposition sud peuvent constituer des critères importants pour un locataire. Si ces éléments ne sont pas renseignés, l’annonce ne ressortira pas dans les résultats de recherche », souligne Jean-Briac Lorcy. Quant au ton à adopter : sobre ou chaleureux ? « Il est important d’insuffler une dimension personnelle à l’annonce. Le logement n’est pas qu’un bien matériel, mais un lieu de vie », ajoute-t-il. Décrire les aménagements possibles (une pièce idéale pour un bureau, un renfoncement parfait pour une penderie…) permet notamment de se projeter. Lister les caractéristiques est impersonnel, il est préférable d’aérer le texte et de lier les éléments de descriptions.

Fixer le bon prix

Si l’annonce remplit tous ces critères mais que le prix n’est pas en adéquation avec le marché, elle risque d’être peu consultée. Pour ajuster le prix rapidement, il est donc nécessaire d’effectuer un suivi de l’annonce. « Lorsque certaines annonces génèrent de nombreux clics, mais peu de prises de contact, c'est souvent un indicateur d'un prix trop élevé », remarque Jean-Briac LorcyAutre astuce pour William Vieillard : pratiquer des offres promotionnelles ou des réductions sur les frais de dossier.

Transférer cet article à un ami