Un chatbot fait son entrée dans le Store de Gercop


Par Séverine Dégallaix | le mercredi 25 octobre 2017 | Logiciels de transactions
Un chatbot fait son entrée dans le Store de Gercop

L’éditeur de logiciels immobiliers Gercop propose une nouveauté sur son Store : un robot conversationnel qui promet d’aiguiller les internautes dans leurs recherches de biens. Et qui a aussi pour vocation de devenir un outil d’aide pour les gestionnaires... Présentation.

L’idée de lancer un chatbot immobilier sur le marché est partie d’un constat simple, explique Jérôme Revy, directeur des opérations et cofondateur de Gercop. « On sent que les applications mobiles spécifiques sont de moins en moins utilisées, au profit de celles qui concentrent plusieurs usages, tels que Facebook ou WhatsApp, sur lesquelles on peut à la fois retrouver un billet de train, faire appel à un service client… » Au tour de l’immobilier de se mettre à la page, a estimé Gercop avec le chatbot Leia. Il s’agit, pour l’instant, d’une interface dédiée à la transaction, qui propose un nouveau canal de consultation d’annonces, via Facebook. Les professionnels du secteur peuvent intégrer à leur site ou, par exemple, à leur signature électronique, un bouton qui permet à l’utilisateur d’initier une conversation avec le robot sur Facebook Messenger. L’objectif est double : aider les internautes à trouver des annonces qui leur correspondent et augmenter les chances de répondre au plus vite au besoin du prospect. « Notre premier client, Citya, s’apprête à installer l’outil. Nous l’avons customisé avec eux car ils souhaitaient intégrer la possibilité de basculer ensuite sur une conversation humaine. »

30 % d’appels téléphoniques en moins

D’ici deux ans, un autre usage devrait être possible. « Nous aimerions nous orienter vers une deuxième application destinée aux services de gestion. Le but serait d’offrir 24 heures sur 24 et sept jours sur sept un service client disponible depuis mobile sous la forme d’une conversation. » Proposant déjà un logiciel permettant aux propriétaires et locataires de retrouver toute leur documentation, Gercop aimerait donc y greffer un chatbot. L’avantage étant évident pour les particuliers : un ascenseur en panne à 3 heures du matin serait aussitôt signalé, avec un suivi de l’incident et de sa résolution en temps réel, sans dépendre des horaires de bureau des gestionnaires. Et pour ces derniers, c’est la garantie d’une meilleure satisfaction des utilisateurs, mais pas seulement. Automatiser ces tâches dégagerait du temps aux professionnels pour qu’ils puissent se concentrer sur des missions plus stratégiques. « L’outil permettrait de diminuer le nombre d’appels téléphoniques dans un cabinet d’administration de biens de 30 %, estime Jérôme Revy. Ce serait aussi une façon de valoriser un métier souvent mal apprécié en rendant visibles toutes ces démarches ingrates que personne ne voit. »

Transférer cet article à un ami