"Avec son outil d’interagence, Hektor a répondu aux attentes de la profession", J.P Boulet


Le mercredi 17 juin 2015 | Publi-reportage - Logiciels de transactions
"Avec son outil d’interagence, Hektor a répondu aux attentes de la profession", J.P Boulet

Il y a deux mois, les utilisateurs d’Hektor découvraient la nouvelle version de leur logiciel de transaction, intégrant une fonctionnalité inédite de partage de mandats en inter-cabinet. Parmi eux, Jean-Paul Boulet, qui possède deux agences dans la périphérie de Nîmes. Pour lui, ce nouvel outil répond enfin au besoin de souplesse des agents qui souhaitent travailler en interagence. Témoignage.

"Le partage, c’est l’avenir de notre métier"

Jean-Paul Boulet a 41 ans de métier. Président de la FNAIM Gard-Lozère, il est à la tête de deux agences à Bellegarde et à Manduel, deux villages de quelques 7000 habitants entre Nîmes et Arles. Il y a presque 3 ans, il optait pour le logiciel Hektor, après avoir confié la refonte de son site web à la Boîte Immo. "Mon chiffre d’affaires est issu à 70 % de mandats exclusifs. Pour négocier avec le vendeur, il faut toutefois savoir surmonter ses objections en lui prouvant que nous ne sommes pas seuls. Nous partageons son mandat avec des confrères afin de mettre toutes les chances de notre côté pour vendre rapidement" explique Jean-Paul Boulet. Dans le passé, cet adepte du mandat exclusif s’est beaucoup impliqué dans la mise en place de groupements d’agences. Il a notamment été Président du Service Inter-Agences (SIA) du Gard qui a regroupé jusqu’à 60 cabinets. "Le plus difficile a toujours été de trouver un outil commun pour partager les mandats. C’est toujours très compliqué avec les passerelles ; les agents partenaires rechignent à saisir les informations deux fois et ne veulent pas travailler avec n’importe qui. Pour que cela fonctionne, nous avons besoin de simplicité" observe-t-il.

Un outil révolutionnaire, sans surcoût

L’équipe de Boulet Immobilier a recours au module Hektor Inter-Agence depuis son lancement. "C’est très facile : je peux visualiser les 2200 clients Hektor sur une carte interactive et les solliciter le cas échéant pour leur proposer une collaboration" explique l’agent gardois. Si les échanges avec des confrères locaux restent majoritaires compte-tenu de son portefeuille de biens, Jean-Paul Boulet se félicite également des autres perspectives que lui offre cette fonctionnalité.  "Si un Parisien veut acheter une jolie résidence secondaire dans mon village de Bellegarde ; il y a peu de chance qu’il tombe sur mon agence du premier coup. Pour moi, il est donc très intéressant de distribuer certains de mes biens dans des points très précis de la région parisienne" confirme-t-il. Pour lui, la souplesse et la simplicité sont les deux atouts incontestables de ce nouvel outil, totalement intégré au logiciel. "Hektor permet de choisir les personnes avec lesquelles on travaille et le type de mandats que l’on souhaite partager. La confiance n’exclut pas le contrôle. Le logiciel laisse la possibilité de tester différentes possibilités avec les confrères" constate l’agent. Au total, Hektor couvre aujourd’hui plus de 260 000 mandats partout en France. "Les échanges avec les autres agences utilisatrices d’Hektor sont en train de se structurer, la mayonnaise est en train de prendre. La Boîte Immo a vraiment été dans le sens de ce que voulaient les agents immobiliers avec cet outil de partage" conclut Jean-Paul Boulet.

Transférer cet article à un ami