Copropriétés, Econhomes vous aide à réduire vos charges


Par Séverine Dégallaix | le jeudi 25 juillet 2019 | logiciels de syndic
Copropriétés, Econhomes vous aide à réduire vos charges

Accompagner les copropriétés dans l’optimisation de leurs dépenses afin de les aider à réduire les charges : telle est la mission d’Econhomes, jeune pousse lyonnaise lancée l’année dernière et active sur le marché depuis janvier 2019.

Lorsqu’il est devenu propriétaire, Corentin Le Moal s’est impliqué au conseil syndical de son immeuble et, en révisant l’ensemble des contrats, a réalisé qu’il était possible d’effectuer jusqu’à 30 % d’économies. Acheteur de métier et avec une expérience du facility management, il y a vu une opportunité « d’apporter la vision et la culture de l’achat au monde de la copropriété. » C’est ainsi qu’il a décidé, avec son associé Pierre-Emmanuel Cochet, de lancer Econhomes. « Notre force est notre capacité à aider à la prise de décision, une méthodologie pour aller vite et faire en sorte que les choses se fassent. »

Un positionnement bienveillant

Le but n’est pas de chambouler le fonctionnement du syndic ni de préférer un prestataire à un autre, puisque la société est totalement indépendante. Lorsqu’une copropriété fait appel à ses services, Econhomes commence par une analyse de l’ensemble des charges, factures, etc., visite l’immeuble et identifie des recommandations potentielles en se basant sur les prix du marché et en tentant d’optimiser les contrats sans oublier de tenir compte des besoins de la copropriété.

Par exemple, la gestion des ascenseurs est complexe car il existe différents types de contrats. Pour les contrats étendus, toutes les pièces sont couvertes dans la limite d’une clause de vétusté. Si la pièce est trop vieille, elle n’est plus garantie. C’est là qu’Econhomes intervient : « Nous regardons l’âge de chacune des pièces pour renégocier le montant du contrat étendu en fonction du nombre de pièces encore garanties, voire pour vérifier si le contrat étendu se justifie encore. »

Le conseil syndical peut ensuite valider ou non les recommandations. « Si elles sont validées, nous renégocions avec le prestataire en place. Nous ne cherchons pas à le mettre en concurrence, même s’il peut arriver que la copropriété décide de le faire, mais de trouver des solutions avec lui, car il connait déjà l’immeuble et a été sélectionné pour une bonne raison. »

Une rémunération au succès

Les fondateurs ont opté pour un modèle économique qu’ils maîtrisaient suite à leur expérience en entreprise : le success fee. Autrement dit, « Nous partageons les économies avec la copropriété sur les deux premières années. » Un modèle risqué ? Pas vraiment. « Oui, il arrive qu’il y ait peu à faire car le conseil syndical est très impliqué, et que les économies soient limitées à 5 ou 6 %, mais on peut toujours faire différent. En moyenne, les économies réalisées tournent autour de 20 %. »

Aujourd’hui présente à Lyon, Econhomes a l’ambition de s’implanter petit à petit dans les grandes métropoles françaises, à commencer par Paris. Le lancement d’une communauté de conseils syndicaux leur permettant d’échanger et de partager des bonnes pratiques est également au programme.

Transférer cet article à un ami