Listglobally veut conquérir l’Amérique


Le mardi 12 mai 2015 | Logiciels de multi-diffusion
Listglobally veut conquérir l’Amérique - D.R.
Il y a un an, ListGlobally, - service de multidiffusion d’annonces immobilières à l’international -  fusionnait avec une start-up suisse positionnée sur ce même créneau de niche. Objectif : allier la notoriété du premier à l’avance technologique du second. Aujourd’hui, l’entreprise revendique 120 partenariats avec des portails immobiliers dans le monde, dont 80 actifs

D’un côté, il y a Simon Baker, un entrepreneur australien très présent sur le marché de la petite annonce, qui a créé List Globally en 2009. De l’autre, Gérard Paratte, son homologue suisse qui a d’abord fondé Immo-Street.ch avant d’investir dans la multidiffusion internationale et la technologie sémantique. Aujourd’hui, le siège de ListGlobally a été rapatrié à Lausanne et Gérard Paratte porte la casquette de CEO. « Nous sommes très satisfaits de cette fusion. Listglobally est identifié comme leader mondial. Nos objectifs consistent désormais à consolider les marchés de l’Asie-Pacifique et de l’Europe et d’attaquer plus frontalement les Etats-Unis » explique-t-il. Comme pour son concurrent -  Worldposting dont l’éditeur Previsite a tout récemment été racheté par La Boîte Immo - le nerf de la guerre semble se trouver outre-Atlantique. Listglobally a déjà une antenne commerciale sur place, à San Diego ; reste à convaincre les « brokers » et les gros portails. « Nous allons prendre notre bâton de pèlerin et notamment multiplier les conventions immobilières aux Etats-Unis » confie Gérard Paratte.

Challenge technologique

Depuis la fusion, le tableau de chasse de Listglobally n’a pas fondamentalement évolué. L’entreprise s’est surtout concentrée sur sa migration technologique. L’enjeu : adapter le moteur de traduction des annonces qui avait été conçu pour Edenhome à la plateforme de Listglobally. Au total, les offres sont traduites automatiquement en 16 langues, y compris le russe et le mandarin. « La traduction a été un argument décisif avec le site chinois Fang par exemple » assure Gérard Paratte. Pour se distinguer, ListGlobally entend aussi miser sur la qualité de diffusion. « Si une annonce n’est pas publiée, l’agent reçoit un message qui lui en indique la raison » nous explique-t-on. Bien que le cœur de business de Listglobally reste la multidiffusion proposée aux agents, l’entreprise fournit désormais aux portails immobiliers qui le souhaitent une rubrique « international » clé en main. C’est le cas par exemple du site russe Domofond.ru. « C’est un service que nous mettons gratuitement à la disposition des portails avec l’objectif d’augmenter l’intérêt des internautes pour cette section » indique Gérard Paratte. Sans doute est-ce également un argument intéressant pour rallier de nouveaux sites. D’ici fin 2016, Listglobally vise en effet un pool de 200 sites partenaires. 

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un ami