Les 5 ingrédients d'une annonce immobilière réussie


Par Aurélie Tachot | le mercredi 27 novembre 2013 | Logiciels de multi-diffusion
Les 5 ingrédients d'une annonce immobilière réussie
Dans un marché immobilier tendu porté par de nombreux acteurs, il est primordial d’apporter aux potentiels acquéreurs une véritable valeur ajoutée. Répondre à leurs attentes commence par rédiger des annonces claires et détaillées, comme l’explique Ubiflow dans son dernier livre blanc.

1- Des photos de bonne qualité

Une façade haussmannienne, un séjour lumineux, une cuisine aménagée… Ce sont les photos qui accrochent le regard du potentiel acquéreur. Dans un livre blanc paru en août, la société Ubiflow préconise de diffuser 12 photos par annonce. A condition qu’elles soient de bonne qualité, elles permettent de doubler voire tripler le taux de conversion de la décision vers l’achat. Tout comme les vidéos, de plus en plus populaires chez les futurs acquéreurs.

2- Un texte suffisamment détaillé

Plus l’annonce du bien sera détaillée, plus elle incitera l’acquéreur potentiel à décrocher son téléphone pour appeler l’agent immobilier. Un texte argumenté mettant en valeur les points forts d’un bien (parking privatif, superficie, orientation, balcon…) bénéficiera d’un meilleur accueil. Et comme le futur acheteur est mieux qualifié dès le départ, c’est tout le processus de vente qui est ensuite facilité, assure le livre blanc.

3- Des mots bien choisis

Certaines expressions ont tendance à effrayer les potentiels acquéreurs… Plutôt que d’opter pour des adjectifs qualificatifs qui sont sujets à interprétation, mieux vaut rester factuel ou donner des chiffres au sein des annonces immobilières. Car par "appartement à rafraîchir dans une rue commerçante", le lecteur comprendra "appartement an mauvais état et très bruyant", prévient Ubiflow.

4- Des biens géolocalisés

Internet permet aux professionnels de l’immobilier d’être plus transparents et de donner davantage d’informations, notamment sur la situation du bien qu’ils louent ou vendent. Reste que mis à part les promoteurs, rares sont ceux qui communiquent sur cette information, de peur de perdre leurs mandats. Pourtant, l’emplacement géographique est un critère essentiel aux yeux des clients, qui cherchent souvent des biens par quartier ou station de métro.

5- Un contact identifié

Nombreux sont les futurs acquéreurs à utiliser le mail pour entrer en contact avec des agents immobiliers. A la fin de l’annonce, mieux vaut, ici aussi, être le plus exhaustif possible. Plutôt que de donner un simple numéro de téléphone, il est plus efficace d’indiquer : "Pour plus d’informations, téléphonez à Paul Durant, Agence de l’Ile, de 9h à 19h (réf de l’annonce : B235)", indique Ubiflow dans son livre blanc.

Retrouvez d’autres conseils dans le livre blanc d’Ubiflow : http://www.ubiflow.net/livre-blanc-multidiffusion-a


Transférer cet article à un ami