Paroles d’agent : " Chapps est très instinctif ", François Bultez


Par Séverine Dégallaix | le lundi 05 février 2018 | Logiciels de gestion
Paroles d’agent : " Chapps est très instinctif ", François Bultez

Il y a des appli pour tout, l’état des lieux ne fait pas exception : Chapps permet aux agents immobiliers de le gérer sur tablette. François Bultez, responsable location de l’agence Derasse installée à Valenciennes, utilise l’outil depuis deux ans.

Parmi les outils qui permettent aux agents immobiliers de gagner un temps précieux et de gérer un maximum de leurs missions sur tablette, Chapps (pour « Checking Apps ») a été développé pour faciliter la vie des professionnels du secteur en matière d’état des lieux. Il a été adopté par François Bultez, responsable location de l’agence Derasse, suite à une discussion avec l’une des commerciales de Skarabee, l’éditeur de Chapps. « Nous avions l’habitude de travailler de manière manuscrite et nous souhaitions améliorer ce support. Je ne connaissais pas du tout le produit, mais lorsqu’elle m’en a parlé, j’ai décidé de le tester. » L’un des avantages : sa facilité d’utilisation. « J’ai passé une ou deux heures à apprendre à m’en servir et j’ai la notice, mais il est très instinctif, il ne demande pas de longue formation. » Par ailleurs, c’est à l’agent immobilier de décider à quel point il décide de se reposer sur l’application : les différentes fonctionnalités peuvent être utilisées de façon indépendante, de sorte qu’il est possible de s’en servir de manière très complète ou plus partielle.

Des mises à jour régulières

L’outil évolue régulièrement pour s’adapter aux besoins de ses utilisateurs. « Depuis que je l’ai installé, il y a eu plusieurs mises à jour qui le rendent plus complet. Rien de révolutionnaire qui imposerait de réapprendre à s’en servir à chaque fois, mais des améliorations qui permettent de gagner en précision. » Avec par exemple une actualisation pour pouvoir différencier le bailleur physique et le bailleur moral, ou encore des détails plus précis sur certaines pièces qui permettent notamment, au moment du contrat de sortie, de mettre un coût sur un dégât occasionné. 

D’autres innovations pour 2018 ?

Alors, terminé le papier ? Pas tout à fait ! « Chapps est très intéressant quand on a le produit en entrée et en sortie, mais si je n’ai qu’une sortie à faire, j’utilise encore le papier, c’est plus rapide dans ce cas. » Sans oublier le recours à l’huissier pour les biens d’exceptions, tels que les maisons et appartements de standing. Au final, François Bultez utilise l’application dans 70 % des cas.

Si l’agence Derasse n’a pas de plans spécifiques pour les mois à venir, certains autres outils technologiques pourraient venir compléter son offre de services. « Un collègue m’a parlé des prises de vue à 360 degrés, c’est quelque chose dont nous sommes en train de discuter. Nous envisageons aussi d’installer un tableau numérique en vitrine. Le toucher tactile est attractif pour les clients, notamment ceux qui n’ont pas envie ou n’ont pas le temps d’entrer en agence. »

Transférer cet article à un ami