La rédaction d’annonces confiée à des robots


Par Calixte de Procé | le mercredi 21 novembre 2018 | Logiciels de gestion
La rédaction d’annonces confiée à des robots

Près de 2,2 millions de Français consultent chaque jour le web dans le cadre de leurs recherches immobilières. Autant dire que la rédaction d’annonces enrichies est un enjeu de poids pour la profession ! Pour aider les agents immobiliers dans cette étape, la société Syllabs édite un robot-rédacteur qui commence à se faire un nom dans le secteur.

Huit mois après avoir levé 2 millions d’euros auprès de West Web Valley, SIPA Ouest France et BNP Paribas Développement, Syllabs continue de faire parler d’elle. La société, spécialisée dans les solutions sémantiques et la production automatique de contenus multilingues, adresse plusieurs secteurs d’activité dont celui de l’immobilier. La start-up s’est lancée sur ce marché en 2016, en nouant un partenariat avec Guy Hoquet. L’objectif était d’automatiser la production du contenu rédactionnel pour environ 400 agences du réseau. Le projet a été concluant. « Les agences Guy Hoquet qui utilisent nos robots ont augmenté leur trafic venant de la recherche naturelle de plus de 196 % », assure Claude de Loupy, co-fondateur de Syllabs.

Concrètement, la solution de Syllabs rédige automatiquement du contenu éditorial statique pour les sites Internet et dynamique pour les blogs. Le moteur de rédaction produit également des billets d’actualité de proximité et de l’information sur les spécificités de chaque commune. « Notre solution permet aussi, en un clic, de générer une annonce immobilière calibrée en fonction des besoins, éditorialisée, rédigée de manière parfaite et adaptée aux enjeux de référencement sur le web », explique-t-il.

Guy Hoquet et Nexity déjà séduits

Pour générer une annonce immobilière, les agents immobiliers renseignent sur le logiciel les caractéristiques principales d’un bien, comme la surface et l’adresse. L’algorithme de Syllabs collecte, trie et organise ensuite des millions de données et les transforme en quelques secondes en un texte original, éditorialisé et ultra-localisé. « L’une des caractéristiques de la solution est qu’elle produit des textes uniques, orginaux et non dupliqués. Elle s’appuie sur une intelligence artificielle ayant des connaissances linguistiques profondes.» Le temps gagné permet alors aux agents immobiliers d’être plus disponibles pour des missions à plus forte valeur ajoutée. C’est d’ailleurs l’argument phare que soutient Syllabs : des annonces enrichies en ligne et une activité de conseil renforcé en agence.

Avec cette approche, la start-up commence à faire parler d’elle dans l’immobilier. Outre Guy Hoquet, elle travaille avec Nexity et annonce être en négociations avec Laforêt. Pour accélérer le déploiement de son outil, l’éditeur souhaite l’interfacer avec les logiciels de transaction du marché, en France puis, dans un second temps, à l’étranger. « Notre solution est disponible en français, en anglais et en espagnol, pour tous nos clients en France. Aujourd’hui, le développement à l’international est une piste sur laquelle nous travaillons », conclut Claude de Loupy.

Transférer cet article à un ami