La FNAIM se dote d’une plateforme de signature électronique


Par Stéphanie Marpinard | le jeudi 15 novembre 2018 | Logiciels de gestion
La FNAIM se dote d’une plateforme de signature électronique

Lancée en toute discrétion en avril dernier en partenariat avec Docapost, filiale du Groupe La Poste, la plateforme intitulée « Signer en ligne » permet aux adhérents de la FNAIM de dématérialiser l’ensemble de leurs démarches administratives. Focus sur les atouts d’un outil à la fois ergonomique et innovant.

"Alors que la loi Elan permet de dématérialiser tout le chaînage de location grâce à la suppression de la mention manuscrite dans les actes de cautionnement et que nous sommes actuellement en train de déposer, dans le cadre de la loi PACTE, des amendements pour supprimer les signatures manuscrites dans les compromis et les promesses de vente, la signature électronique représente plus que jamais un enjeu dans la dématérialisation de la chaîne contractuelle des agences", explique Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM. Outre l’aspect législatif, le recours à la signature électronique offre également la possibilité de repenser la relation client à distance, mais également en face à face. "C’est une nouvelle façon d’accueillir les clients dans les agences autour d’écrans et d’une lecture de contrat différente, côte à côte et non plus en face à face."

Une centaine d’adhérents utilisateurs

Depuis son lancement en avril dernier, une centaine d’adhérents de la FNAIM ont eu recours à « Signer en ligne ». D’après une première enquête de satisfaction,  56 % des utilisateurs interrogés attribuent à l’outil une note supérieure ou égale à 7/10. La rapidité, le caractère pratique du service et sa facilité de prise en main sont plébiscités. Il faut dire que l’outil de Docapost possède de solides atouts. "Plus que la signature, c’est tout un parcours de souscription qui est proposé. Il est ainsi possible de définir les différentes étapes qui vont constituer le parcours : complétion du document et ajout de pièces justificatives, approbation entre les différentes parties, pour enfin aboutir à la signature du document", précise Céline Despoix, directrice projet au sein de Docapost.  

Un archivage dans un coffre-fort numérique

Baux, compromis, mandats, ordres de mission… L’intégralité de la base contractuelle FNAIM Legal est accessible à ce parcours de signature électronique, directement depuis son Espace client fnaim.org. Les documents signés sont ensuite horodatés et archivés dans un coffre-fort numérique pour une durée de 10 ans. "En nous associant à un partenaire tel que Docapost, nous apportons à nos adhérents des garanties en termes de solidité financière, de capacité d’évolution de la solution, mais aussi de tiers de confiance", déclare Jean-Marc Torrollion. Dès le début 2019, « Signer en ligne » intègrera une nouvelle fonctionnalité d’envoi de lettre recommandée électronique.  A noter que l’offre de signature électronique se présente sous la forme d’un abonnement annuel à 89,90 euros HT, auquel il faut ajouter des packs annuels de circuits de signature et d’archivage, à choisir en fonction de ses besoins (à partir de 99,90 euros par mois pour 100 circuits ou 300 Mo).

Transférer cet article à un ami