Garant me garantit le loyer des étudiants étrangers


Par Morgan Robert | le lundi 29 janvier 2018 | Logiciels de gestion
Garant me garantit le loyer des étudiants étrangers

Faute de garant résidant dans l’Hexagone, beaucoup d’étudiants étrangers peinent aujourd’hui à se loger en France, Pour leur éviter le système D et autres plans complexes, Garant me leur propose de se porter caution. Explications.

Lorsque l’on sait que plus de 300 000 étudiants internationaux rejoignent chaque année la France, on imagine le potentiel du service mis en place par Garant me. Offrir la caution d’une entreprise française pour faciliter l’accès au logement, la proposition de la start-up fondée par Thomas Reynaud et Emile Karam a de quoi retenir l’attention…

Thomas Reynaud explique : « Chaque année, un grand nombre d’étrangers peinent à trouver un logement car leur garants vivent à l’étranger, ce dont les bailleurs se méfient. Comme il demeure difficile de faire appel à des garanties de type Visale, il ne restera plus qu’à sous-louer ou à payer le loyer d’avance… Cette mésaventure vécue par Emile qui arrivait du Liban pour rejoindre HEC nous a donné l’idée de Garant me…. »

Depuis début décembre, 185 dossiers traités et 140 validations

Après s’être adjoints les services de Mylène Romano, professionnelle reconnue venue apporter un peu d’expérience à la jeune équipe, et conclu des partenariats avec les assureurs MMA et Galian, les deux startuppers ont débuté leur activité commerciale en décembre dernier. Jusqu’à aujourd'hui, 185 demandes ont déjà été traitées pour 140 dossiers validés.

Pour recourir aux services de Garant me, il suffit de se connecter sur le site de l’entreprise et de renseigner son profil avant de fournir trois justificatifs –carte d’identité, certificat de scolarité, revenus… Garant me va alors vérifier le sérieux de son dossier et fournir en quelques heures la couverture nécessaire. « Les universités peuvent également nous envoyer des candidats plus en amont, en nous incluant dans le Welcome pack qu’elles livrent aux jeunes arrivants. Nous nous chargerons alors de constituer le dossier de candidature. »

« Nous acceptons des justificatifs que d’autres acteurs refusent »

Si la procédure paraît rapide, les méthodes de vérification sont pourtant sérieuses: outil d’analyse d’image pour les pièces numériques, échanges directs avec les employeurs des parents à l’étranger… « Nous acceptons dès lors des documents que d’autres refusent comme des justificatifs de revenus émanant d’entreprises internationales. Nous prenons par ailleurs en compte l’ensemble des revenus des étudiants et notamment les bourses versées depuis l’étranger. »

Si le locataire s’avère mauvais payeur, Thomas Reynaud et Emile Karam se chargeront de le contacter en même temps que ses parents et son université pour régler ensemble le problème… Si cette amicale pression ne suffit pas, la procédure classique de recouvrement prendra alors le relais, jusqu’à l’expulsion potentielle.

365 euros par an pour l’étudiant, gratuit pour le bailleur

Côté commercial, Garant me se veut très volontariste. Proposée à l’étudiant pour 365 euros par an, la prestation sera gratuite pour le bailleur. De quoi se démarquer des garanties loyers impayés proposées par les assureurs. Quant aux agences immobilières, elles gagneront 50 euros par dossier apporté…

Essentiellement active en région parisienne où résident une majorité des étudiants internationaux, Garant me compte étendre son activité à travers toute la France. Pour cela, elle prévoit aussi de développer ses partenariats avec les écoles et les universités, et nouer une trentaine d’accords d’ici fin 2018, pour 7 à l’heure actuelle.

Transférer cet article à un ami