Les annonces immobilières s'invitent sur Facebook


Par Cyril Durand | le mardi 30 octobre 2012 | Communiquer sur les réseaux sociaux
Les annonces immobilières s'invitent sur Facebook

A Vendre A Louer innove en investissant les réseaux sociaux. Depuis mai 2012, ce site propose aux internautes de publier sur Facebook les annonces immobilières qu'ils sont en train de consulter sur AVendreALouer.fr Ces fonctionnalités, appelées Timeline Apps, ne sont pas nouvelles : des sites comme Deezer ou Spotify l'utilisent déjà. Mais que peuvent-elles apporter au secteur de l'immobilier ? Éléments de réponse.

« La recherche immobilière, c'est quelque chose de social. Et Facebook est un endroit où l'on aime raconter sa vie », explique Isabelle Vrilliard, directrice générale de A Vendre A Louer. Le principe est simple. En publiant sur Facebook les annonces qu'il est en train de consulter, l'internaute peut informer l'ensemble de son réseau du type de bien qu'il recherche et ainsi recueillir les avis ou les informations de ses proches sur la ville, le quartier ciblé, les prix...

Une visibilité exponentielle
Derrière ce service offert à ses clients, l'entreprise souhaite avant tout « coller à l'air du temps, à l'évolution d'Internet, et créer un pont entre les outils que les internautes utilisent dans leur recherche immobilière », confie Mme Vrilliard. Sans oublier que Facebook est aujourd'hui utilisé par des millions de personnes qui y passent parfois plusieurs heures par jour. Avoir une visibilité sur ce réseau permet la promotion de la marque tout en augmentant le flux d'internautes vers le site d'origine, en l’occurrence AVendreALouer.

En effet, par le biais de Facebook, AVendreALouer facilite l'inscription à son propre site. Une fois inscrit sur le premier, l'internaute peut aisément s'inscrire sur le second : les identifiants utilisés sont les mêmes. « A présent, un internaute sur deux qui vient sur notre site à d'abord créé son profil sur Facebook », témoigne la directrice. C'est donc un double bénéfice : une publicité à peu de frais qui amène un plus grand nombre de clients.

L'aval de Facebook
Seul bémol dans cette affaire, et non des moindres, il faut obligatoirement avoir l'autorisation de Facebook pour pouvoir créer et utiliser ces fonctionnalités sur leur site. Donc pour l'instant, les joies des Timeline Apps semblent réservées aux sites d'envergures qui entretiennent de bonnes relations avec le géant du Web.

Transférer cet article à un ami