Homepad convoite le marché américain


Par Gaëlle Fillion | le mercredi 26 mars 2014 | Mobile
Homepad convoite le marché américain

Cette application suisse permettant de dématérialiser les états des lieux sur iPad connaît un beau succès, notamment en France où elle est commercialisée depuis 2012. De quoi inciter ses fondateurs à développer l’outil au-delà des frontières de l’Europe francophone, et notamment aux Etats-Unis où le marché est encore relativement vierge.  

2014 sera synonyme de développement international pour l’application trilingue Homepad, déjà disponible en Suisse, en Belgique et en France. Dans le viseur de l’éditeur, le Royaume-Uni, l’Allemagne mais surtout les Etats-Unis où Homepad Solutions était l’un des seuls exposants européens lors du Salon Real Estate Connect de New York en janvier dernier. "Un accueil incroyable a été réservé à notre produit. Apparemment, les applications qui existent là-bas relèvent plus du gadget que de l’outil de travail", se réjouissent Betim Shkodra et Alexandre Jordan, les co-fondateurs de Homepad. Et d’ajouter : "Nous avons plusieurs propositions ; notre objectif est désormais de signer avec le bon partenaire afin de poser les jalons de notre développement outre-Atlantique"

Une innovation promue par "SeLoger"

En France, Homepad est distribué en exclusivité par Diagorim, récemment passé dans le giron du géant SeLoger. "Pour chaque pays, notre stratégie consiste à s’associer avec le leader", résume Betim Shkodra. Reste que les solutions concurrentes comme ImmoPad ne sont pas rares en Europe. L’ergonomie et la sécurité du transfert des données restent toutefois les points forts de cette application. "Homepad est né sur le terrain, c’est pour cela qu’il fonctionne si bien", justifie Alexandre Jordan, par ailleurs agent immobilier. 

2 nouveaux modules

Depuis sa création, Homepad a étoffé les fonctionnalités de sa version "Pro" qui cible les professionnels de la location. Un nouveau module gère désormais la convention de sortie, permettant par exemple d’activer sur place le remboursement de la caution, ou d’autoriser des travaux après avoir résumé le montant des frais à la charge du locataire sortant. Autre nouveauté : l’inventaire des logements meublés, ouvrant à Homepad l’immense potentiel du marché de la location saisonnière.  A ce jour, Homepad revendique 750 utilisateurs pour la version professionnelle, soit 300 clients, dont le propriétaire foncier Gecina par exemple. "Notre objectif est au moins de doubler le nombre de clients en France en 2014", précise Alexandre Jordan. Pour 120 états des lieux par an, l’abonnement mensuel est fixé de 49 €, avec un tarif dégressif en fonction du volume. "Avec Homepad, nous avons résolu le problème de l’état des lieux, mais on ne va pas s’arrêter là" concluent les fondateurs. S’attaqueraient-ils bientôt aux process de la transaction ?

Transférer cet article à un ami