L’astuce de l’expert - Lancer sa propre application mobile


Par Priscilla Reig | le mercredi 25 septembre 2013 | Mobile
L’astuce de l’expert - Lancer sa propre application mobile

Sur téléphone portable ou tablette, les applications mobiles optimisées pour l’immobilier fleurissent. Mais quel service offrir et pour quel système d’exploitation ? Le président de la société APPS FACTORY et créateur de la marque Geoimmo, Jérôme Revy, nous propose un tour d’horizon du marché pour bien se lancer.

Avant tout, il faut avoir une idée pour se démarquer de la concurrence. Parmi toutes les applications en téléchargement gratuit, certaines proposent de connaître en un clic le prix de vente au mètre carré dans un quartier ou d’y repérer rapidement les maisons à vendre. Le service doit être innovant et concret pour les clients et les négociateurs. D’autres agences immobilières choisissent simplement de décliner leur site Web en version mobile.

Une application iPhone est-elle suffisante ? Jérôme Revy répond par la négative : "il est plus judicieux d’opter pour une solution multiplateforme qui visera autant les usagers iPhone et iPad que les propriétaires d’Android. Le terminal Windows Phone devient aussi de plus en plus populaire." Après avoir choisi sa cible, il y a deux options possibles. Choisir une solution déjà toute faite avec laquelle il sera possible de changer la présentation ou une réponse sur mesure. Evidemment les coûts et délais de production ne seront pas les mêmes. L’expert conseille de tester les fonctionnalités offertes par les fournisseurs en se mettant à la place des utilisateurs. Objectif : comparer son application à celles proposées par d’autres agences immobilières. 

De plus, la solution choisie doit être évolutive. "On doit pouvoir y ajouter de nouvelles fonctionnalités et modifier régulièrement le design, comme pour un site Internet", indique le président de Geoimmo. Avant de rendre publique l’application, il faudra penser à la référencer. "Chez Apple par exemple, cela se fait en 100 caractères, chaque mot compte", ajoute-t-il.

Pour que l’application soit téléchargée, les clients doivent être informés de son lancement. Les négociateurs peuvent par exemple en parler en rendez-vous. Sur le site Internet de l’agence, une redirection peut-être mise en place pour détecter automatiquement le téléphone de l’internaute. Facebook permet aussi de faire de la publicité pour son application dans une zone de chalandise, à condition que le fournisseur ait ajouté un module Facebook. Autant dire que lancer son application mobile, ça se prépare.

Transférer cet article à un ami